•  

    Il est temps maintenant...

    lâchons-nous !

     

    Révoltons-nous !

     

    Libérons-nous de la prison à laquelle nous nous sommes enchainés nous-même...

    Brisons en mille morceaux toutes les conventions apprises, acquises.

    Brisons cette société pour adultes coincés, (exclusivement) tellement ennuyeuse, injuste et destructrice, ce truc nous rend tous malades, ça nous tue à petit feu, et par tout les moyens...

    notre monde est tellement sombre, si noir opaque, pourquoi il fait si noir ici ? Hein pourquoi ? ça ne contient plus la moindre miette d'espoir, on meurt de faim, on n'arrive plus à manger notre vie, c'est triste à crever !

    Nous sommes tous devenu malhonnêtes, on ment comme on respire, on se cache parce qu'on a peur du regard des autres, on s'enferme dans des cages parce qu'on sait pas comment être libre, nous sommes tous devenu des êtres  égoïstes et lâches. Nous ne nous battons plus, nous n'avons plus de force ni d'envie, le confort matériel à éteint notre flamme, notre foi...

    L'argent à corrompu l'idéal social et solidaire, nous ne sommes plus des êtres libres, nous ne savons plus ce que veut dire vivre ensemble, ou accepter la différence et pire nous crachons ignorant sur notre Histoire, sur les luttes de nos ainés, sacrifié pour rendre l'Homme libre...pour un idéal, j'ai honte... 

    Aujourd'hui nous acceptons lâchement de n'être qu'un numéro de client, qu'un consommateur, qu'une machine à fric en roue libre, un robot qui se laisse dicter ce qu'il doit faire, ou ne pas faire...nous sommes devenu des esclaves !  Nous fermons les yeux devant les défis, devant la vie, on refuse de voir l'essentiel, de s'épanouir, on se cache dérriere un masque, une armure...ce qui nous fait peur, nous effraie, nous le taisons, nous préférons rester ignorant de nos émotions, de nos sentiments, nous sommes devenu insensible.

    Oui c'est un monde d'adulte insensible et coincé, dans lequel nous vivons

    coincé entre des dogmes, des conventions et des concepts rigides, nous sommes devenu des êtres froids et immatures, robotiser par la vie, par le travail, et par la vitesse de notre société anormalement élevé !

    Tout le monde s'inquiète du temps qui passe, mais personne ne fait rien, on laisse défiler notre vie parce qu'on n'a pas le courage de s'assumer,  de s'affronter, on se laisse dériver jusqu'a la chute probable, emporté par le tsunami de la vitesse et de l'ignorance, en chemin on perd la vie... c'est un non sens, et ceci n'est pas la réalité. 

    Parce que non, la réalité, ce n'est pas cette machine productiviste et financière qui tue les gens aux quatre coins de la planéte, ceci est une réalité biaisait, un dogme, un mensonge vulgaire, une honte ! Nous ne sommes pas ça...nous ne sommes pas des codes barres, ni des pions sans têtes, non nous ne sommes pas ce qu'on essaye de nous faire croire ! 

     

    Introduction: Article n°1.

     

     

    RETROUVONS NOTRE ÂME D'ENFANCE !

    et vivre simplement, tout simplement...

     

    Continuons à subir et à se taire, suivons bêtement le troupeau de gens déprimés, paumés, et suicidaires, soyons convaincu que cette société productiviste et inhumaine est la seule possible, qu'on ne puisse rien faire d'autre que d'attendre un miracle et que de toute façon tout seul, on peut pas faire grand chose pour changer la donne... changer de système ?! n'y pensons même pas, acceptons la fatalité...c'est tragique mais c'est comme ça, c'est ça ? on reste lâche ??? Quoi faire alors pour être heureux ...trouver de l'espoir?

    Ou alors, on peut se rév olter, retrouver nos forces, nos âmes, nos espoirs, récupèrons chacun notre vie, et tous ensemble on pourra alors imaginer une autre société, un autre avenir ...qu'on remette enfin de la couleur partout, qu'on se remette à rire et à pleurer devant tout le monde, achevons cette société de la haine et de l'indifférence général, réveillons ce putain d'enfant qui dort en nous...faisons le aussi et surtout pour les enfants du futur, les notres, et ceux d'aujourd'hui, cessons de ne penser qu'à nos petites personnes, c'est ennuyeux et ininterressant.

    Essayons de voir plus loin, plus haut, retrouvons nos rêves, oui on a besoin de rêver, de se lâcher, de redevenir curieux et de ne plus avoir honte de ce que l'on est, ou devrait être. Voulons-nous vivre heureux ??  nous devons alors briser les chaînes de l'esclavagisme moderne, pour pouvoir enfin rédéfinir notre avenir ...voila ce qu'on devrait faire, être soi même, libre

     

    C'est nous la révolution !!!

     

    Moi, j'ai décidé de ne plus être lâche et de participer comme je peux, à cette révolution des esprits...

    Une révolution qui se prépare lentement mais surement,dans les réseaux souterrains du pays,

    ce monde change...

    Les puissants lévent les armes, ils rentrent aujourd'hui en guerre contre nous, le peuple français et les peuples de tous les pays du monde ... il rentre en guerre pour plus d'argents, plus de bénéfices, sournoisement, mais avec efficacité, nous ne sommes à leurs yeux qu'un grand jeu de société, et la carte " Lavé les cerveaux " à déjà été utiliser, ils nous volent notre âme, notre libre-arbitre, et dans le mensonge régulier à la masse, à travers les médias, ils détournent leurs réelles intentions, bénéfices, économies, richesses, pillages, corruptions, la guerre a déjà commencé, et quoi qu'il arrive, nous n'y échapperrons pas, nous ne pouvons plus aujourd'hui faire semblant, se voiler la face, fuir la question, celle de savoir quel est notre camp? Collaborer avec l'ennemi ? ou Résistance contre l'oppression !?


    votre commentaire
  •  

    Deux jours à courir le temps pour le scellé, une course contre l’horloge qui retentit en chaque pièce pour te souvenir de l’heure restante. Ainsi se passe jadis ! Mais que nenni ! même tout seul, par temps froid, avec une ceinture à la place de la montre, j’arriverai à le saisir ce fichu spectre…c’est une question de volonté !

    Et par la grâce du ciel, ce fût possible. ( À en donner un peu de neige en plus ! )

    Enfin je dis ça mais ce n’est qu’une sensation, quoi qu’il en soit ça me trompe rarement les sensations !

    Ce qui est certain, c’est que j’aime ça…les tournages, les galères, les défis, tout ce cinéma qui me tient en vie, ça en devient enfin une réalité…

    Et je suis là, bête et seul à m’efforcer de savoir ce « Quoi » prendre pour en faire un deuxième monde, une autre vie, parallèle et pourtant si réel ! Avant j’étais persuadé qu’il fallait à tout prix une équipe pour ça, et aujourd’hui, même si ça ne me dérangerait pas, je vois qu’on peut se débrouiller sans.

     

    Tant qu’on a des convictions et la foi d’y croire…

     

    Et j’en viens,

    Convictions d’être vrai, sans mensonges, dans un bruit authentique et humain.

    Comme une preuve dans la mémoire du feu passé, toujours présent qu’on le veuille ou non, et qui nous colle au basket Nike (par exemple), roi du mensonge et de l’argent.

     

    Moi, j’ai décidé de ne pas m’éloigner du chemin en caillou pour aller à l’épicerie du coin.

    Dommage qu’y en ait plus !

    D’ailleurs, je l’ai pas dit, mais j’aime mes origines, j’aime ma campagne, bien que parfois je suis en colère contre elle, et y a de quoi !

    Je me dis que pour finir c’est pas vraiment sa faute, c’est la société qui avance. Elle avance de ses gros pieds, écrase tout, même ce qui n’est pas nécessaire, elle tue la vie simple, les repères, les origines, alors que foutre, si ce n’est que de se battre contre ça…

     

    pour finir on se bat toujours pour garder ce qu’on aime.

     

    Vivement la suite …


    votre commentaire
  • Je n’ai pas de raison aujourd’hui, mais ceci n’est pas sans lendemain et n’être que moi est déjà une fin en soi, en aucun cas la fin du monde !

    Ce monde parlons-en, il n’y a plus rien à en dire, c’est vide, c’est d’ailleurs pourquoi, je n’en parlerai pas.

    La contradiction c’est de croire à l’espoir, dans un monde sans espoir.

    Et l’espoir, d’ailleurs parlons-en ; c’est quelque chose de rare, de précieux, sans ça, je serai déjà parti voir grand-mère, là-haut…

    L’espoir,  c’est quelque chose d’éphémère mais d’immortel

    Immortel comme l’esprit d’un homme sage.

    L'espoir c'est d'avoir la foi, la foi, c’est de croire à l’esprit du monde dans sa simple et pure vérité, dans ses yeux on y voit alors la beauté, mais le monde s’en contrefiche, tout ça n’a pas de prix, et pour le monde, c’est besoin vital de voir que chaque chose possède un prix…même la "beauté"

    Sans ça, rien ne tournerait plus rond et les gens deviendraient tous complétement barje !


     


    votre commentaire
  • 12 Janvier 2009

     

    L’âme déchirée, la tête en perdition, partition à peine voilée, d’une lumière qui fuit par temps trop gris.

    Et le gris prend obsession, la jouissance de la vie se cache, me cache des couleurs.

    La peur me prend pour je ne sais trop quelle raison, pire l’angoisse…

    Sensation de faiblesse d’un être non infaillible, ce n’est pas de la paresse, c’est de la peur. N’ai-je pourtant pas compris ce qu’est la peur !?

    Mais pourquoi alors, suis-je aussi vulnérable ?

    Le changement !?

    Perte d'un repère, nostalgie d’une ville qui m’a beaucoup apporté ? où la peur des responsabilités ( dans un monde irresponsable ) ?

    Quoi qu’il en soit, je sais que le malaise est éphémère, mais qu’il est bien là.

     

     


    votre commentaire
  • Lundi 1er décembre 2008

     

    Une année qui bientôt s’achève, trépidante, sursaut de l’âme, et le brouillard s’échappe… Laissant entrevoir quelques lumières faiblardes, qu’en soit une bénédiction, cela veut dire que l’obscurité s’éclaire et que mes yeux puissent enfin trouver des repères à défaut de réponse.

    Rien n’est plus comme avant, et aujourd’hui ne sera pas pareil que demain…cela je devrais m’y faire. Cela sera ma vie, et que je ne puis faire autrement que de l’accepter

     


    votre commentaire

  • votre commentaire